DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les libéraux allemands choisissent de pencher à droite

Vous lisez:

Les libéraux allemands choisissent de pencher à droite

Taille du texte Aa Aa

En Allemagne, les libéraux se positionnent comme un des ingrédients-clés de la future recette gouvernementale. A une semaine des législatives, le FDP était en meeting ce dimanche près de la capitale. L’occasion pour le chef du parti libéral de dire sa préférrence pour un rapprochement avec les conservateurs. En tout cas, pour Guido Westerwelle, il est hors de question de s’allier avec la gauche, et ce, en dépit des appels du pied de la part des sociaux-démocrates. “Notre position est on-ne-peut plus clair, affirme-t-il. Nous voulons une nouvelle majorité. Le programme des sociaux-démocrates et des verts prévoit une très forte augmentation des dépenses. Aussi, nous ne voulons pas apporter notre contribution à une telle alliance.”

Les derniers sondages indiquent une nette avance des conservateurs de la CDU. Plus de dix points les séparent du parti social-démocrate (SPD). En troisième position, les libéraux du FDP peuvent faire pencher la majorité à droite ou à gauche. Ils se sont donc dits prêts à constituer une coalition avec les conservateurs. Mais est-ce que cela suffira au parti d’Angela Merkel pour obtenir la majorité absolue ? Cela devrait être très serré. Plusieurs experts avancent que si l’actuelle chancelière n’arrivait pas à rassembler toutes les voix du centre-droit, elle serait alors obligée de reconduire la coalition avec la gauche. A gauche justement, Franck-Walter Steinmeier, le chef du SPD, s’est dit prêt à une alliance avec les Verts, mais pas forcément avec l’extrême-gauche. Bref, à une semaine du scrutin, la cuisine électorale est en ébullition.