DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Trafigura prête à indemniser les victimes ivoiriennes de ses déchets toxiques

Vous lisez:

Trafigura prête à indemniser les victimes ivoiriennes de ses déchets toxiques

Taille du texte Aa Aa

La société internationale Trafigura a annoncé ce dimanche qu’elle allait indemniser plusieurs milliers d’Ivoiriens. Ces personnes, habitant Abidjan, se disent victimes d’intoxications liées au déversement, il y a trois ans, de produits nocifs dans des décharges à ciel ouvert. Au moins quinze personnes en seraient mortes, et des milliers d’autres sont malades.

Selon l’accord, les plaignants devraient toucher chacun l‘équivalent de 1000 euros. Insuffisant, dénoncent les collectifs de victimes. Marvin Ouattara est le président d’un de ces collectifs. “Les victimes qui sont décédées ne sont pas reconnues par Trafigura, déplore-t-il. Et toutes les victimes, quelles que soient les complications cliniques, touchent la même chose : 750 000 FCFA. Il n’y a pas de différence entre les victimes. Or, une véritable indemnisation doit tenir compte du sinistre corporel”. Un procès est prévu théoriquement le mois prochain à Londres. Trafigura espère que l’accord d’indemnisation permettra de suspendre cette procédure judiciaire. Mais les victimes se disent déterminés à obtenir une meilleure réparation. La bateau qui transportait les déchets toxiques avait déchargé sa cargaison dans le port d’Abidjan. Il s’agissait de boues contenant du soufre et de l’hydrogène, qui avaient ensuite été dispersées dans des décharges. La société Trafigura soutient qu’il n’y a pas de lien entre ces déchets et les maladies dont se plaignent les victimes, encore aujourd’hui. Pourtant, un rapport de l’ONU vient de dire le contraire.