DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les partisans de Zelaya dispersés par l'armée hondurienne

Vous lisez:

Les partisans de Zelaya dispersés par l'armée hondurienne

Taille du texte Aa Aa

Tous les signes d’un état de siège sont apparents au Honduras. Le gouvernement de Roberto Micheletti, qui s’est emparé du pouvoir par la force fin juin, a fait donner la troupe mardi matin devant l’ambassade du Brésil à Tegucigalpa, où Manuel Zelaya s’est réfugié. Des milliers de partisans du président déchu ont été chassés à coups de gaz lacrymogène et de matraques. Un couvre-feu a également été instauré dans tout le pays et les aéroports sont tous fermés.

Manuel Zelaya, qui est revenu clandestinement au Honduras à la surprise générale, accuse l’armée de préparer une attaque contre l’ambassade du Brésil. L’Union européenne appelle les deux camps politiques à éviter les actions qui peuvent accroître la tension, appel qui reste visiblement lettre morte pour le moment.