DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bruxelles dévoile les grandes lignes de sa réforme de la supervision financière euriopéenne


Business

Bruxelles dévoile les grandes lignes de sa réforme de la supervision financière euriopéenne

A quelques heures du sommet du G20 de Pittsburgh auquel elle va participer, la Commission européenne a dévoilé mercredi les grandes lignes de sa réforme de de la supervision financière européenne. Premier point : la création du Comité européen du risque systémique : il sera chargé de détecter les risques pesant sur l’ensemble du système et de lancer des alertes pour que rapidement des mesures soient prises lorsque c’est nécessaire. “Ce nouvel organisme en réfèrera au moins annuellement au parlement européen et au conseil européen, a affirmé le commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, et restera en étroit contact avec le FMI, le conseil de stabilité financière et les autres organismes surveillant les risques pesant sur le système international. La création du comité européen du risque systèmique représente une contribution majeure à la sauvegarde de la stabilité financière de l’Union européenne”. La réforme prévoit également l’instauration d’un système européen de surveillance financière composé d’un réseau comprenant trois nouvelles autorités européennes supervisant les banques, les marchés financiers et les assurances. De quoi froisser la souveraineté nationale de certains Etats. “Le plus grande menace pour Londres en tant que capitale financière, serait une situation de fragmentation financière, affirme l‘économiste Nicolas Véron du “think tank” Bruegel. Et ce sera peut-être le cas dans le contexte d’après-crise, nous avons besoin d’un niveau élevé de supervision financière en Europe pour maintenir un niveau élevé d’intégration financière. Donc le calcul n’est pas facile pour Londres, mais ce n’est pas évident que ce soit une mauvaise chose pour les britanniques. D’une part, Londres veut avoir les coudées franches pour décider ou non de soutenir une banque et estime d’autre part que les instances de supervision doivent avoir les mêmes pouvoirs partout : en Europe et sur les autres continents.

Au G20, les Etats Unis veulent réformer les modèles de croissance

Business

Au G20, les Etats Unis veulent réformer les modèles de croissance