DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Désapprobation et colère au lendemain du démantèlement de la "jungle"

Vous lisez:

Désapprobation et colère au lendemain du démantèlement de la "jungle"

Taille du texte Aa Aa

Que reste-t-il de la “jungle” de Calais aujourd’hui? Des débris, emportés par les bulldozers, des riverains soulagés, et de la colère souvent face une action de force qui aux yeux de beaucoup, ne règlera pas le problème des migrants clandestins errant sur le littoral, en quête d’un avenir meilleur…

C’est vrai, au café des Dunes, pas très loin du campement démantelé, on souffle aujourd’hui : “On va être plus tranquille, il y aura moins de bagarres entre eux, moins de bruit, on va passer une bonne nuit …” “Peu glorieuse”, “impudique”, “inefficace”, “politique” : la presse française et l’opposition dénoncent l’opération policière commandée par Eric Besson hier. Pour le ministre de l’Immigration, c’est un coup qui est donné aux passeurs. Mais pour ces jeunes migrants, afghans souvent, et mineurs, pour beaucoup, dont a vu toute la misère hier, la partie continue. Quelque 250 arrêtés, d’autres nombreux, disparus dans la nature… Et qui reviendront. La fermeture de Sangatte il y a 7 ans n’a servi à rien, et toujours autant de migrants en quête d’eldorado frappent à la porte.