DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les banques européennes sermonnées par Bruxelles pour leur tarification opaque

Vous lisez:

Les banques européennes sermonnées par Bruxelles pour leur tarification opaque

Taille du texte Aa Aa

La Commission s’est livrée à un exercice fort édifiant : décortiquer les tarifs de 224 banques. Résultat : d‘énormes variations de prix et des informations incomplètes ou tout simplement incompréhensibles. La commissaire européenne en charge de la Protection des consommateurs appelle à y mettre bon ordre :

“Les contrats financiers de détail et les pratiques commerciales violent souvent les principes élémentaires d’un marché respectueux du consommateur. Quels sont ces principes ? Premièrement, un marketing juste qui n’induise pas en erreur ou n’exerce pas de pressions sur les consommateurs. Deuxièmement, une information complète et cohérente sur le service qu’ils souscrivent et son coût réel. Troisièmement, des pratiques commerciales justes qui n’imposent pas des contraintes excessives ou des frais abusifs”, insiste Meglena Kuneva. Voici ce que coûte un compte bancaire chaque année selon les pays. C’est en Bulgarie qu’il revient le moins cher : 27 euros. La moyenne européenne tourne autour des 88 euros. Mais la facture peut être nettement plus salée, jusqu‘à 253 euros en Italie. Autre problème pointé du doigt par Bruxelles : des conseils qui ne répondent pas toujours à la demande pour cause de conflits d’intérêts. Les employés perçoivent en effet des commissions et des bonus pour vendre certains produits financiers. Pour l’heure, la Commission européenne n’a pas brandi de menace mais elle appelle à des améliorations dès le mois de novembre.