DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le dossier nucléaire iranien bouscule le sommet du G20

Vous lisez:

Le dossier nucléaire iranien bouscule le sommet du G20

Taille du texte Aa Aa

Après la révélation aujourd’hui que Téhéran disposait d’une seconde usine d’enrichissement d’uranium tenue secrète “pendant des années”, les chefs d‘état et de gouvernement américain, français et britannique ont fait une déclaration pour réclamer de profond changement au gouvernement iranien.

“L’Iran viole les règles que toutes les nations doivent suivre et met en danger le régime mondial de non-prolifération nucléaire, a déclaré Barack Obama. Il menace la stabilité et la sécurité de cette région et du monde”. Encore une fois, c’est l’arme des sanctions qui est brandie, alors qu’elle a été jusqu‘à présent plutôt inefficace. “Si d’ici au mois de décembre, il n’y a pas un changement profond de politique de la part des dirigeants iraniens, des sanctions devront être prises”, a averti le président français Nicolas Sarkozy. L’existence de l’usine située près de la ville de Qom a été portée à la connaissance de l’AIEA par Téhéran. L’agence onusienne a demandé à l’Iran d’autoriser un accès immédiat à ses inspecteurs pour s’assurer que les mesures garantissant la non-prolifération nucléaire sont respectées. Le site de Natanz avait aussi été passée sous silence par les autorités iraniennes. Son existence avait été dévoilée par des opposants en 2002.