DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Paradis fiscaux : la Suisse passe de la liste grise à la liste blanche des pays "vertueux" de l'OCDE


économie

Paradis fiscaux : la Suisse passe de la liste grise à la liste blanche des pays "vertueux" de l'OCDE

C’est officiel : la Suisse a officiellement été retirée de la liste grise des paradis fiscaux après avoir réuni les douze conventions d‘échanges d’informations fiscales requises. La Confédération helvétique figure désormais sur la liste blanche de l’OCDE, l’Organisation de coopération et de développement économique, des pays considérés comme vertueux en terme de coopération fiscale. Ce blanchiment concerne au premier chef les contribuables. “Pour la Suisse comme pour les autres pays qui offraient un secret, et bien il y a un changement pour les contribuables, affirme Pascal Saint-Amand, le responsable de la coopération internationale au sein de l’OCDE. Ils ne pourront pas se cacher sans risque et donc ils ne pourront plus abuser du secret bancaire. Je crois que ça c’est une bonne nouvelle ; on ne peut plus abuser du secret bancaire, donc il faudra payer ses impôts dans son Etat de résidence et si on ne le fait pas, on sera en risque d‘être trouvé parce qu’il y aura de la coopération administrative entre la Suisse et ses partenaires.” Malgré les concessions faites, la Confédération helvétique assure que son secret bancaire reste en place. “La protection du client demeure notre priorité principale”, déclarait récemment un dirigeant de Crédit Suisse. L‘échange automatique d’informations : l’ultime étape du démantèlement du secret bancaire, n’est pas pour demain.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Forte hausse des octrois de crédits immobiliers de la part des banques britanniques au mois d'aout sur un an