DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne: Les seniors courtisés

Vous lisez:

Allemagne: Les seniors courtisés

Taille du texte Aa Aa

En Allemagne, un tiers de l‘électorat a plus de 60 ans. Et cela va aller en augmentant. Ce groupe des seniors est d’autant plus convoité qu’il est traditionnellement celui qui se rend le plus spontanément aux urnes. Pour s’attirer les faveurs de cet électorat, le gouvernement a décidé en juillet dernier d’augmenter de plus de 2% le montant des pensions de retraite, alors même que l’inflation est proche de zéro. Autre cadeau de la chancelière Angela Merkel : le vote d’une loi qui empêche toute baisse des retraites, et ce même si les salaires chutent. Les conservateurs soignent particulièrement cet électorat qui, habituellement, lui est fidéle, mais les temps changent comme l’explique cet analyste : “C’est un fait que les personnes âgées sont des électeurs plus fidèles que les autres tranches d‘âge. Mais il leur arrive, à eux aussi, de passer d’un parti à l’autre. Dans les années à venir, cela devrait se généraliser : on ne votera plus pour le même parti du berceau jusqu‘à la tombe”.

Direction une des maisons de retraite de la capitale allemande. La fidélité aux partis politiques est-elle de mise ? Globalement oui, mais certains pensionnaires admettent quelques entorses. “Je reconnais avoir toujours voter pour la CDU sauf une fois où mon vote est allé en faveur du social-démocrate Willy Brandt”. Willy Brandt, qui fut élu chancelier en 1969. Alors, quel est et quel sera le comportement des électeurs qui avaient 20 ans à cette période ? Eléments de réponse avec la responsable d’une association de défense des retraités :“Ceux qui arrivent à la retraite maintenant sont ceux qui ont grandi et qui ont acquis une conscience politique sous Willy Brandt, avec ce beau slogan “Osez plus de démocratie. Cette génération a ensuite exprimé ses convictions au niveau des communes, dans les groupes de femmes, dans les groupes anti-nucléaires. Ces hommes et ces femmes ont fait de la politique à leur manière. Et cela s’en ressent aujourd’hui dans leur manière de voter. Les comportements sont en train de changer”. Dans moins de 20 ans, les séniors constitueront la moitié des électeurs en Allemagne. Un des enjeux pour les partis politiques sera d‘être encore plus à leur écoute.