DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Iran : les tirs de la colère

Vous lisez:

Iran : les tirs de la colère

Taille du texte Aa Aa

L’Iran a testé ce dimanche deux missiles de courte-portée et annonce déjà d’autres tirs pour lundi. Si Téhéran affirme que ses missiles ne sont pas une menace pour ses voisins, cette nouvelle démonstration de force constitue un nouveau geste de défi pour Israël. L’Etat hébreu n’exclut plus l’option militaire face au risque d’un Iran nucléaire. “Le changement, c’est qu’il n’y a plus de dilemme pour la communauté internationale explique le vice-ministre israélien des Affaires étrangères. C’est aux Iraniens de décider s’ils arrêtent volontairement leur programme nucléaire et leurs essais de missiles ou s’ils veulent en payer le prix.”

Ces manoeuvres militaires interviennent en pleine polémique sur la découverte d’une seconde usine d’enrichissement d’uranium. Le président Ahmadinejad affirme avoir respecté les exigences de l’Agence Internationale de l’Energie atomique. Et d’ajouter que ce site serait placé sous la surveillance de l’AIEA. Téhéran a révélé vendredi l’existence de cette usine proche de Qom. Avec cette révélation, la crise du nucléaire a franchi une nouvelle étape. L’Iran rencontrera jeudi à Genève les six puissances engagées dans le dossier du nucléaire iranien.