DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nouveau gouvernement allemand va devoir naviguer au plus près en matière économique

Vous lisez:

Le nouveau gouvernement allemand va devoir naviguer au plus près en matière économique

Taille du texte Aa Aa

En Allemagne, les milieux d’affaires se félicitent de la réélection d’Angela Merkel à la chancellerie avec une majorité de centre-doit : “c’est un vote clair pour des réformes courageuses”, a affirmé le président de la fédération des chambres de commerce et d’industrie allemande. Cet avis est largement partagé.

“On va avoir un gouvernement plus bienveillant pour le marché, affirme Robert Halver, chef analyste de Dresdner Bank. C’est bon pour les actions ajoute-t-il, mais en ce qui concerne le haut niveau de la dette en Allemagne, toute réforme politique sera contraignante”. Contraignant, courageux : ce sont les mots qui reviennent le plus souvent pour qualifier la difficulté de la tâche et l‘état d’esprit qui devra animer la nouvelle équipe gouvernementale de la chancelière Angela Merkel. “Le nouveau gouvernement va avoir un énorme problème, explique le président de l’institut d‘études économiques DIW. Ils ont promis des baisses d’impôts et ils devront tenir ces promesses. Mais en regardant de près les comptes, ils verront alors que le déficit budgétaire continue de croître massivement”. Les finances publiques allemandes doivent obéir à deux impératifs : ne pas laisser filer le déficit budgétaire et ne pas pénaliser le retour de la croissance, d’autant que les conditions de crédit vont empirer en 2010 : c’est ce que pensent les pouvoirs publics et une bonne moitié des entreprises exportatrices allemandes. Quand au marché du travail, il devrait encore se tendre, le chômage à 8,3% en aout devrait passer à 10,3% en 2010 selon la prévision de l’institut IWH. Bref la nouvelle équipe Merkel a du pain sur la planche.