DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le coup de grâce au Traité de Lisbonne pourrait venir de République tchèque et non d'Irlande

Vous lisez:

Le coup de grâce au Traité de Lisbonne pourrait venir de République tchèque et non d'Irlande

Taille du texte Aa Aa

Le sénateur Jiri Oberfalzer a déposé en son nom et celui de 16 autres sénateurs libéraux tchèques un recours devant la Cour constitutionnelle pour déterminer si le Traité de Lisbonne affaiblit les compétences nationales. En novembre 2008, la Cour avait rejeté un premier recours, défendu par le très eurosceptique président Vaclav Klaus.

Avec cette nouvelle manoeuvre, la ratification du Traité européen par la République tchèque pourrait être retardée de six mois encore, peut-être même jusqu’aux prochaines élections au Royaume-Uni, où les conservateurs, donnés gagnants, ont promis d’organiser un référendum. L’obstacle irlandais semble dès lors presque secondaire. Les partisans du Traité espéraient en finir dès ce vendredi, lorsque les électeurs irlandais se prononceront sur le texte. Leurs espoirs étaient d’autant plus vifs que le oui a une longueur d’avance dans les sondages. Mais la saga de Lisbonne est décidément encore loin d’arriver à son terme.