DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Répression sanglante en Guinée

Vous lisez:

Répression sanglante en Guinée

Taille du texte Aa Aa

Au moins 87 personnes ont été tuées par l’armée alors qu’elles participaient à une manifestation hostile au pouvoir.

Le rassemblement, qui a réuni plusieurs milliers de personnes dans un stade de Conakry, la capitale, a été dispersé par les forces de sécurité qui ont ouvert le feu sur la foule… Deux leaders de l’opposition ont été blessés et leurs maisons pillées. C’est la première fois, depuis que la junte militaire a pris le pouvoir en Guinée il y a neuf mois, qu’elle réprime si violemment une manifestation de l’opposition. Le capitaine Dadis Camara a pris la direction du pays en décembre après le décès du président. Il avait jusqu’alors promis qu’il ne se présenterait pas à la présidentielle en 2010 mais il est revenu sur sa décision, ce qui a déclenché cette manifestation dramatique.