DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Gordon Brown veut tant bien que mal raviver la flamme travailliste

Vous lisez:

Gordon Brown veut tant bien que mal raviver la flamme travailliste

Taille du texte Aa Aa

Pour Gordon Brown, et son épouse Sarah, appelée à la rescousse, c’est un peu l’opération “Sauvez les meubles”.

Lors du Congrès annuel des travaillistes, le Premier ministre britannique est monté sur tous les fronts pour enrayer la chute inexorable de son parti dans les sondages : “Le parti conservateur veut faire croire aux gens que le bulletin de vote comporte une option “changement sans conséquence”, qu’il ne s’agit que d’un changement d‘équipe dirigeante… Ils ont de façon délibérée caché leur jeu, ils ont fait de leur mieux pour cacher leurs politiques, mais la crise financière les a forcés à abattre leurs cartes, et là, ils ont montré qu’ils n’avaient pas de coeur. Il n’est pas question à présent d’abandonner, nous devons puiser au fond de nous la force de nos convictions, parce que nous sommes le parti travailliste, et notre devoir est de nous lever, nous battre, gagner et servir”. Réduction du déficit, bonus des financiers, assainissement de la vie politique : Gordon Brown a fait les yeux doux notamment aux classes moyennes, qui sont de plus en plus tentées par le vote conservateur.