DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Référendum sur le Traité de Lisbonne : pronostics des Irlandais de Bruxelles

Vous lisez:

Référendum sur le Traité de Lisbonne : pronostics des Irlandais de Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

A Bruxelles, tous les regards sont rivés sur l’Irlande. 15 mois après le non au Traité de Lisbonne, le second référendum qui aura lieu ce vendredi fera triompher le oui. C’est du moins ce qu’annoncent les sondages. Et c’est aussi le pronostic de Tony Connoly, correspondant de la télévision irlandaise à Bruxelles :

“Le tigre celtique a été anéanti quasiment du jour au lendemain et cela a dégrisé l‘électorat irlandais. Beaucoup de gens vont voter oui parce qu’ils pensent qu’on ne peut pas gérer cette crise sans l’Europe. Ils ont le sentiment que l’Europe a été bénéfique économiquement pour l’Irlande et que nous ne pouvons pas lui tourner le dos en ces temps de crise.” Pour les opposants au Traité, le simple fait d’organiser un second référendum prouve que les grands Etats font peu de cas des décisions des petits. Une vision faussée répond Daniel Keohane, lui aussi Irlandais et chercheur pour un institut européen : “Je pense honnêtement que les petits Etats ont bénéficié de leur appartenance à l’Union européenne. Toutes les règles font que les grands Etats membres se comportent correctement. C’est toute la beauté de l’Union, la garantie que chacun puisse occuper sa part de terrain. Je dirai même que les petits Etats sont en réalité de grands bénéficiaires. Le tout est que non seulement les responsables à Bruxelles, mais aussi les gouvernements expliquent pourquoi l’Europe est dans l’intérêt des gens. Et c’‘est, je crois, ce qui manque dans le débat.” Le gouvernement irlandais a en tout cas prévenu : il n’y aura pas de troisième référendum. Et bien que d’autres pays, comme la République tchèque, fassent figure d’obstacle, un nouveau rejet ferait endosser à l’Irlande le mauvais rôle.