DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Berlusconi mécontent de l'apparition de Patrizia d'Addorio sur la TV publique italienne

Vous lisez:

Berlusconi mécontent de l'apparition de Patrizia d'Addorio sur la TV publique italienne

Taille du texte Aa Aa

Nouvel épisode de la guerre entre le service public télévisé italien et Silvio Berlusconi. Dans son émission Anno Zero, le journaliste Michele Santoro s’est permis d’interviewer en direct Patrizia d’Addario jeudi soir.

Cette escort-girl affirme avoir été payée pour passer la nuit avec le chef du gouvernement, précisant que celui-ci savait pertinemment qui elle était. L’opposition dénonce les intimidations que la Rai et le service public subissent avec l’ouverture d’une enquête gouvernementale sur l‘émission Anno Zero. Le journal la Repubblica a lancé une pétition pour défendre la liberté de la presse. Il faut dire que Michele Santoro avait déja diffusé une interview de Patrizia d’Addario la semaine dernière, ce qui avait provoqué des attaques d’Il Giornale et Libero, journaux qui appartiennent à la famille Berlusconi. Les éditorialistes ont invité leur lecteurs à ne plus payer leur redevance et donc, par extension, ne plus payer pour Michele Santoro. Silvio Berlusconi a toujours considéré que ce genre d‘émission lui faisait de la publicité, mais cette fois aux yeux du président du conseil, Santoro à peut-être bien franchi la ligne jaune.