DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espoir et désespoir à Padang en Indonésie

Vous lisez:

Espoir et désespoir à Padang en Indonésie

Taille du texte Aa Aa

Les sauveteurs sont parvenus à dégager une jeune femme vivante des décombres, plus de 40 heures après le violent séisme qui a secoué cette partie occidentale de l‘île de Sumatra. Une autre femme vivante est encore coincée et les efforts se poursuivent pour la sauver.

Quelques notes positives dans un paysage d’apocalypse. Les équipes de recherches épaulées par l’armée et des volontaires notamment de la Croix-Rouge continuent à s’activer malgré le manque de moyens. Ses opérations de secours sont freinées par les coupures de courant et la chaleur étouffante qui accélèrent la décomposition des corps. Les derniers bilans parlent de plus de 1100 morts selon les Nations Unies et plus de 777 victimes pour les autorités indonésiennes. Le tremblement de terre d’une magnitude de 7,6 sur l‘échelle de Richter a ébranlé la ville portuaire de Padang et ses alentours. Des centaines de bâtiments ont été détruits et des milliers de personnes pourraient avoir été piégées lors de leur effondrement. Les listes de disparus s’allongent et celles des victimes aussi. Sur le plan humanitaire, le président indonésien qui s’est rendu sur place ce matin a annoncé une aide d’urgence de près de 7 milliards d’euros. L’Australie, la Corée du Sud et le Japon ont proposé leur aide à l’Indonésie ainsi que Barack Obama qui a passé une partie de son enfance dans le pays.