DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Rio ivre de bonheur olympique !

Vous lisez:

Rio ivre de bonheur olympique !

Taille du texte Aa Aa

Les cariocas ont fêté comme il se doit la désignation de leur ville comme cité hôte des JO 2016. Copacabana a dansé sur fond de samba.

Rio sera la première ville d’Amérique du Sud à organiser une Olympiade. Une fierté pour tout le Brésil. “Je m’attends à ce que tout s’améliore avec plus de touristes, et toute la ville va progresser”, explique cette jeune femme enthousiaste. “C‘était notre tour, quelle émotion, c’est vraiment trop de bonheur d’un coup !”, philosophe ce jeune homme. “C’est une grande joie. Rio l’a méritée, c’est la plus belle ville du monde”, résume cet autre. Rio l’a largement emporté sur sa rivale espagnole Madrid. Ce succès va bien au-delà du sport, c’est une véritable reconnaissance pour le Brésil qui s’inscrit un peu plus dans le club des grandes puissances mondiales. Soutien indéfectible de Rio dès le départ, c’est un un président Lula très ému qui a envisagé l’avenir avec optimisme : “Notre engagement c’est maintenant de travailler et de commencer immédiatement car nous avons beaucoup de choses à accomplir. Nous avons la Coupe du Monde 2014, et nous avons aussi les Jeux en 2016, et nous avons tant à faire que nous ne pourrons pas perdre de temps avec des choses secondaires. Maintenant, nous devons travailler. Le Brésil a de la chance car nous avons beaucoup oeuvré pour cet instant. Nous allons investir des milliards de dollars dans les infrastructures pour perdre le moins de temps possible et tout cela culminera pour la Coupe du Monde et les Jeux”. 10 milliards d’euros de budget, Rio se veut ambitieuse. Elle va devoir lutter contre ses points noirs quotidiens. La criminalité qui ronge les habitants avec 6000 morts rien qu’en 2008. Les transports doivent aussi être améliorés, c’est une nécessité et pas seulement pour les JO mais ce sont les JO qui devraient enfin permettre de le faire. 150 000 emplois par an devraient être créées dans la région de quoi réduire la pauvreté, Lula s’y est engagé. Rio a 7 ans pour faire de ses Jeux rêvés, une magnifique réalité.