DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Indonésie : cinq jours après le séisme, les recherches pour retrouver des survivants sont arrêtées

Vous lisez:

Indonésie : cinq jours après le séisme, les recherches pour retrouver des survivants sont arrêtées

Taille du texte Aa Aa

5 jours après le séisme qui a frappé l’ouest de l‘île indonésienne de Sumatra, l’espoir de retrouver des survivants est abandonné au profit des vivants. Les recherches ont été stoppées aujourd’hui et la prirorité est maintenant d’extraire les cadavres en décomposition pour prévenir les risques d‘épidémies. Une équipe de la Commission européenne est sur place depuis hier pour évaluer les besoins.

On estime à plus de 83 000 le nombre de maisons détruites, 200 bâtiments publics et près de 300 écoles. Plus de 30 kilomètres de routes sont endommagés et 5 ponts détruits. La facture sera lourde. Mais soigner les blessés, fournir aux rescapés des vivres et l’eau potable, voilà l’urgence désormais. Dans les zones rurales de l‘île, particulièrement touchées, l’aide a mis plusieurs jours à arriver et les habitants ont survécu avec ce qu’ils ont pu trouver dans les décombres. Résignés mais en colère: “Aucune aide du gouvernement, dit cet homme. J’ai seulement pu avoir de la nourriture et de l’eau du Centre de distribution.” Les ONG ont donc pris le relai, dans l’urgence et pour plusieurs mois, comme l’explique ce révérend australien: “Durant les trois prochains mois, nous allons nous assurer qu’ils aient de la nourriture, un abri, accès à l’hygiène, qu’ils aient du savon, des toilettes, de l’eau propre. C’est la seule aide qu’ils ont. Ils n’ont pas d’assurance, pas d’argent pour reconstruire leur maison, c’est en cela que cette tragédie est vraiment terrible.” Plus de 500 morts ont été confirmés par le ministère de la Santé, mais le bilan pourrait s‘élever à 3000 victimes.