DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Clearstream : Le témoignage du Général Rondot

Vous lisez:

Clearstream : Le témoignage du Général Rondot

Taille du texte Aa Aa

embarasse la défense de Dominique de Villepin

Ce dernier avait affirmé n’avoir qu’une connaissance superficielle de l’enquête sur Clearstream et sur les fameux listings où figurait le nom de Nicolas Sarkozy. Faux, a déclaré le Général Rondot, pour qui Dominique de Villepin était au courant de la présence du nom de l’actuel président dès janvier 2004. La justice française a saisi les carnets de notes du général dans lesquels il a consigné ses entretiens et ses différentes missions. Des carnets incohérents selon les avocats de Dominique de Villepin. En tout cas si le témoignage du général Rondot n‘établit pas formellement que Dominique de Villepin a trempé dans la manipulation qui a consisté à inscrire des noms de personnalités sur les listings bancaires, elle fragilise désormais sa position.