DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'explosif en suppositoire, une nouvelle arme lancée par Al Qaïda

Vous lisez:

L'explosif en suppositoire, une nouvelle arme lancée par Al Qaïda

Taille du texte Aa Aa

Un moyen inédit de commettre des attentats et qui pour l’heure ne peut pas être détecté par les mesures de sécurité dans les aéroports.

Ces bombes seraient déclenchées par des ondes radios notamment celles émises par un téléphone portable. Parmi les solutions envisagées : généraliser le rayon X lors des contrôles ce qui paraît très difficile ou empêcher les ondes radios en interdisant les téléphones avant chaque vol. Mais les attentats en cause seraient plutôt des attentats ciblés selon cet analyste : “L’attentat tel qu’il est évoqué sera avec un effet local : le fait de mettre un suppositoire signifie que la quantité d’explosifs sera de toute façon limitée. Ca sera quelques centaines de grammes à l’intérieur du corps humain. Le corps humain est constitué en majeure partie d’eau. La notion d0eau absorbe une partie de l‘énergie”. Les services de renseignements se basent sur l’attentat qui a visé fin août le responsable de la lutte anti-terroriste en Arabie saoudite. Par chance, il s’en est sorti avec des égratignures. Mais le kamikaze était parvenu jusqu‘à lui et il s‘était fait sauter avec sa bombe. “Cet homme a fait l’objet d’une fouille mais on a rien trouvé sur lui et donc il y a une perversité d’Al Qaïda pour tenter de cibler des personnalités qui sont des symboles de la lutte anti-terroriste”, selon ce spécialiste du terrorisme. Europol a lancé l’alerte dès la mi-septembre. Une alerte transmise par Interpol à toutes les polices du monde.