DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Une reconnaissance fluctuante de l'engagement anti-mafia

Vous lisez:

Une reconnaissance fluctuante de l'engagement anti-mafia

Taille du texte Aa Aa

L’Italien Roberto Saviano, symbole de l’insoumission à la mafia, est en lice pour le prix Sakharov. Il figure parmi les dix candidats retenus par le Parlement européen, qui décerne chaque année ce prix à un défenseur des droits de l’Homme et de la démocratie. Auteur du livre Gomorra, qui décrit par le menu l’empire de la mafia napolitaine en donnant des noms, Saviano vit aujourd’hui sous protection policière.

Une condition de cible permanente qu’il partage avec un concitoyen élu en juin au Parlement européen. Rosario Crocetta, un ancien maire, est lui un pourfendeur de la mafia sicilienne. Or il n’est pas sûr de pouvoir exercer dûment son mandat d’eurodéputé. En cause : le refus de la Belgique de lui accorder une escorte policière. En Italie, il dispose d’une protection, mais les autorités attendent de la Belgique qu’elle prenne le relais une fois l‘élu sur son sol. A croire que l’Europe de la sécurité a encore du pain sur la planche…