DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Frédéric Mitterrand dans l'oeil du cyclone

Vous lisez:

Frédéric Mitterrand dans l'oeil du cyclone

Taille du texte Aa Aa

Frédéric Mitterrand au coeur d’une polémique en France. Un peu plus de trois mois après sa nomination au ministère de la culture, le neveu de l’ancien président français est accusé de faire l’apologie du tourisme sexuel. En cause : des propos tenus dans un livre publié en 2005. Le Front National puis certains membres du Parti Socialiste ont fait part de leur indignation et demandé sa démission du gouvernement.

“C’est au Président de la République de savoir si oui ou non, on peut être impliqué aujourd’hui dans la lutte contre les réseaux de prostitution enfantine, contre le tourisme sexuel c’est le cas de la France et voilà, constater qu’un ministre, dans ce qui est présenté comme une autobiographie sur le site de la FNAC, justifie le commerce sexuel”, a déclaré Benoît Hamon, le porte-parole du Parti Socialiste. Dans “la Mauvaise vie”, publiée il y a 4 ans, Frédéric Mitterrand faisait dire, par exemple, à son personnage principal : “la profusion de garçons immédiatement disponibles me met dans un état de désir que je n’ai plus besoin de réfréner”. Pour la majorité présidentielle, le ministre de la Culture n’a pas commis de crime ou délit. “Se servir de la vie privée de gens pour en faire des attaques politiques et politiciennes, ça me rappelle les pires années de notre histoire”, a ainsi répondu Xavier Bertrand, le patron de l’UMP. Frédéric Mitterrand devrait s’expliquer ce soir à la télévision française. Il reviendra sans doute aussi sur ses propos tenus lors de l’arrestation de Roman Polanski. Il y a près de deux semaines, il avait ainsi déclaré : “il y a aussi une certaine Amérique qui fait peur, et c’est cette Amérique-là qui vient de présenter son visage”. En prenant la défense du cinéaste, accusé d’avoir eu des relations sexuelles avec une mineur, Frédéric Mitterrand s‘était déjà attiré les foudres d’une partie de la classe politique française.