DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Polémique sur la construction de minarets en Suisse

Vous lisez:

Polémique sur la construction de minarets en Suisse

Taille du texte Aa Aa

La droite populiste poursuit sa campagne provocatrice en Suisse. Grâce à une affiche très controversée, L’Union démocratique du centre compte faire interdire les minarets dans le pays. L’affiche, qui “suggère que la minorité musulmane représente un danger redoutable, attise la haine”, a tranché la Commission fédérale contre le racisme. Néanmoins, elle ne se prononce pas sur son interdiction.

L’opinion publique est partagée: “Je suis pour interdire ce genre d’affiches, réagit un Suisse. Ca ne nous crée que des ennuis dans notre pays”. “On est en démocratie, dit un autre. Je ne pense pas que ça soit nécessaire d’interdire. Après, il faut que les gens soient intelligents en voyant l’affiche, et en réussissant à traduire le message”. Au moins trois villes, dont Zurich, attendaient l’avis de la Commission fédérale contre le racisme avant de placarder ou non l’affiche dans leurs rues. Bâle et Lausanne ont déjà interdit sa publication. Selon un sondage publié jeudi dans le journal Tages Anzeiger, une majorité de la population suisse est de toute façon contre la campagne menée par la droite populiste pour interdire les minarets. Mais près de 35% de personnes y sont favorables. Un référendum sur le sujet permettra de départager les Suisses le 29 novembre.