DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Procès en perspective pour Silvio Berlusconi

Vous lisez:

Procès en perspective pour Silvio Berlusconi

Taille du texte Aa Aa

Conséquence immédiate de cette décision de la Cour constitutionnelle: Silvio Berlusconi pourrait bientôt rejoindre le banc des accusés dans au moins deux procès.

A commencer par l’affaire David Mills : cet ancien avocat fiscaliste du Cavaliere, condamné en février à plus de quatre ans de prison pour corruption. Le président du Conseil italien est accusé de lui avoir versé l‘équivalent de 400.000 euros pour de faux témoignages en sa faveur dans les années 90. Deuxième procès en cours : le groupe Mediaset qui appartient à Silvio Berlusconi est poursuivi pour avoir surfacturé l’achat de droits d‘émissions pour créer des caisses noires d’après l’accusation. Deux autres procédures, pour l’instant au stade de l’enquête préliminaire, pourraient inquiéter le chef du gouvernement italien. Mediatrade, une autre de ses sociétés, aurait “gonflé” le coût de droits d‘émissions acquis à l‘étranger et en aurait profité pour placer de l’argent en Suisse et ainsi échapper au fisc. La justice mène aussi l’enquête sur des cas présumés de corruption parmi les sénateurs. Certains d’entre eux auraient touché des pots-de-vin pour qu’ils rejoignent le camp de Silvio Berlusconi en 2007. A l‘époque, le centre-gauche était aux affaires, le Cavaliere dans l’opposition.