DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Esplanade des Mosquées , lieu saint et poudrière

Vous lisez:

L'Esplanade des Mosquées , lieu saint et poudrière

Taille du texte Aa Aa

L’Esplanade des mosquées surplombe Jérusalem-Est, la partie arabe de la ville sainte. un lieu saint qui mine la paix entre Israéliens et Palestiniens depuis des décénies….

Tous les vendredis, des milliers de musulmans viennent pour la prière dans ce haut lieu de l’islam Juste en dessous, il y a le Mur des Lamentations, le seul vestige de l’ancien Temple de Salomon. Le lieu le plus sacré du judaisme. Soudés par l’histoire, ces deux sites religieux sont le cadre permanent d’affrontements entre les deux peuples. En 2000 une visite d’Ariel Sharon à l’Esplanade des mosquées avait provoqué de violents affrontements, les Palestiniens l’avaient perçu comme une provocation. L’incident va déclencher la 2eme intifada. Jérusalem-Est est le théâtre d’une sanglante bataille en 1967. Sous contrôle de la Jordanie depuis 1948, les lieux saints sont alors inaccessibles aux Juifs. Lors de la Guerre de Six jours, rien n’arrête l’armée israélienne pour atteindre son objetif: s’emparer de la vieille ville : “réunifer” Jérusalem selon les juifs, “annexer Jérusalem Est” selon les arabes. “Nous sommes de retour sur nos lieux saints, jamais nous ne les quitteront”, avait dit alors le général Moshe Dayan en arrivant au mur des lamentations. Israel n’a effectivement jamais fait marche arrière, malgré les résolutions de l’ONU et le fait qu’aucun pays n’a reconnu l’annexion. Aujourd’hui, sur 750 000 habitants, 260 000 sont des arabes qui habitent toujours dans Jérusalem Est. Depuis la construction du mur autour de la Cisjordanie, il est encore plus difficile pour eux d’entrer et sortir de la vieille ville. Jérusalem-Est est encerclée par des colonies juives ou habitent des centaines de milliers d’Israéliens, grignottée par les confiscations de terre, et le rêve d’en faire la capitale d’un Etat Palestinien devient toujours plus fragile.