DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le président polonais finit par ratifier le Traité de Lisbonne

Vous lisez:

Le président polonais finit par ratifier le Traité de Lisbonne

Taille du texte Aa Aa

La Pologne se met à l’unisson en ratifiant le Traité européen de Lisbonne. C’est l’avant-dernier pays parmi les 27 à le faire. Lors d’une cérémonie au palais présidentiel samedi à Varsovie, le président polonais Lech Kaczynski, longtemps réticent, a finalement apposé sa signature au bas du document. Pour l’anecdote, il s’y est remis à deux fois car son premier stylo ne marchait pas.

Le Traité de Lisbonne doit transformer l’architecture institutionnelle de l’Union européenne mais la République tchèque freine encore. La cérémonie de Varsovie, en présence notamment du président de la Commission européenne, est donc particulièrement significative. Elle isole un peu plus le président tchèque eurosceptique. “L’UE reste une union d’Etats nationaux, a insisté quant à lui le président polonais, une union forte mais une union d’Etats souverains”. Un message envoyé spécialement au président de la Commission européenne. “L’accord sur le Traité de Lisbonne doit marquer la fin de ce qu’on peut appeler la première phase de l‘élargissement”, a pour sa part lancé José Manuel Barroso. Mais avant de penser à l’avenir, il faut régler ce qui devient le “problème tchèque”. Le président Vaclav Klaus demande maintenant une dérogation pour son pays dans la Charte des droits fondamentaux de l’UE. La ratification du Traité de Lisbonne se retrouve ainsi bloquée dans les tout derniers mètres du processus.