DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pakistan : prise d'otages au QG de l'armée

Vous lisez:

Pakistan : prise d'otages au QG de l'armée

Taille du texte Aa Aa

L’assaut, samedi matin, contre le QG de l’armée pakistanaise à Rawalpindi, près d’Islamabad, a viré à la prise d’otages.

Quatre ou cinq des assaillants ont réussi à se réfugier dans des bureaux des forces de sécurité où ils détiendraient une quinzaine de personnes – des personnels militaires, mais aussi des civils. L’armée assure les encercler. L’attaque a déjà fait dix morts, dont six militaires et quatre assaillants, des talibans pakistanais probablement. Il s’agit du troisième fait d’arme attribué à des islamistes cette semaine au Pakistan. Vendredi, 49 personnes ont été tuées par une voiture piégée à Peshawar, et cinq sont mortes lundi à Islamabad dans un attentat suicide contre un bureau de l’ONU. Les Pakistanais vivent la peur au ventre, comme l’explique un passant : “tout le monde est en danger au Pakistan en ce moment. Quand on sort de chez soi, on ne sait jamais si on rentrera en vie. C’est l’environnement que nous avons créé !” Cette recrudescence de violence intervient alors que l’armée pakistanaise prépare une vaste offensive terrestre contre les Talibans retranchés le long de la frontière afghane, dans le nord ouest du pays. La zone est bombardée depuis juin.