DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Buenos Aires adopte une loi sur l'audiovisuel qui divise l'Argentine

Vous lisez:

Buenos Aires adopte une loi sur l'audiovisuel qui divise l'Argentine

Taille du texte Aa Aa

Ces manifestants sont en faveur de cette nouvelle législation destinée à lutter contre les monopoles. Ils se sont rassemblés hier près du Congrès où les sénateurs votaient le texte. Ce n’est qu’après 20 heures de débat que le Sénat l’a adopté. Les députés l’avaient approuvé le mois dernier.

La nouvelle loi remplace celle datant de la dictature qui remonte aux années 70 et 80. Elle a a été rédigée après la consultation de près de 300 organisations de la société civile. C’est Clarin, le principal groupe multimédia, qui sera le plus pénalisé par cette nouvelle loi. Il aura un an pour se séparer soit de ses chaînes hertziennes soit de ses chaînes câblées, comme l’exige la nouvelle législation. Clarin, qui critique régulièrement la politique gouvernementale, n’est pas le seul à fustiger cette réforme de l’audiovisuel. L’opposition y voit une tentative du pouvoir de contrôler la presse.