DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Jean Sarkozy, le fils qui fait des vagues

Vous lisez:

Jean Sarkozy, le fils qui fait des vagues

Taille du texte Aa Aa

La probable élection de Jean Sarkozy, fils du chef de l‘état, à la tête de l‘établissement public de La Défense, (EPAD), provoque en France une avalanche de protestations. L’opposition crie au népotisme, tandis qu‘à droite on défend la légitimité du jeune homme de 23 ans.

“On a besoin de quelqu’un qui soit un très bon juriste, or Sarkozy est en deuxième année de Droit, c’est quand même déjà un élément très, très fort…” a ironisé Laurent Fabius “C’est le territoire des promoteurs avec un grand P des intérêts financiers avec un grand I et on peut légitimement se poser des questions” déclare Cecile Duflot, Secrétaire nationale des Verts Jean Sarkozy met en avant ses qualités de conseiller général depuis 2 ans. Argument repris dans le camp présidentiel. Pour Frédéric Lefebvre, porte parole de l’UMP, “Jean Sarkozy, depuis deux ans il est sur le terrain, il travaille, son action est reconnue, tant par les citoyens que par les élus, je ne vois pas comment ont peut lui faire ce procés que je juge indigne” Mais rien ne calme ceux qui dénoncent un excès de pouvoir d’un Nicolas Sarkozy déjà taxé de superprésident. Le député PS de l’Essonne accuse le “clan Sarko” de vouloir reprendre en main le coffre fort que représente les Hauts de Seine, le département le plus riche du pays. L’accession de Jean Sarkozy à l’EPAD lui donnerait la haute main sur l’urbanisation du premier quartier d’affaires d’Europe.