DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La liberté de la presse en Turquie, un motif d'inquiétude à Bruxelles

Vous lisez:

La liberté de la presse en Turquie, un motif d'inquiétude à Bruxelles

Taille du texte Aa Aa

Dans son rapport annuel sur le pays candidat à l’adhésion, qui sera rendu public ce mercredi, la Commission dénonce l’acharnement des autorités fiscales turques à l’encontre du groupe de presse Dogan Yayin. Ce groupe représente la moitié des médias privés en Turquie. Il a écoppé de deux amendes d’un total de 2,2 milliards d’euros pour fraude fiscale, et accuse de représailles politiques le gouvernement Erdogan, un gouvernement vis-à-vis duquel il est très critique.

Bruxelles devrait aussi souligner le manque de progrès dans les relations d’Ankara avec la République de Chypre et citer d’autres sources de préoccupations telles que la corruption, l’usage de la torture et les crimes d’honneur. Un rapport sévère dans une Europe elle-même très partagée sur la candidature turque.