DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le bon en avant de la Chine verte


terra-viva

Le bon en avant de la Chine verte

En partenariat avec

Premier jour des conférences à l’Université de Nottingham a Ningbo. Il s’agit d’un des centres les plus avancés en matière de recherche et d’enseignement des technologies sur les énergies durable. D’ici deux ans ces premiers ingénieurs spécialisés dans la construction et l’architecture seront diplômés et commenceront à chercher du travail dans ce domaine en expansion de l‘économie verte. De futurs diplômés conscients de l’impact de l‘économie sur l’environnement :

“Nos bâtiments traditionnels gaspillent beaucoup d‘énergie et génèrent beaucoup de pollution. Je crois qu’après mon diplôme je vais contribuer à la protection de notre environnement”. Il s’agit d’un projet commun entre la Grande Bretagne et la Chine. Il est dirigé par Jo Darkwa : “L’idée générale c’est de démontrer comment deux nations, avec deux environnements économiques différents peuvent se réunir et résoudre des problèmes communs parce que le problème de la pollution n’est pas limité à un seul pays. La Chine est un pays en phase d’expansion rapide et si la Chine veut se développer d’une façon durable alors évidemment elle va avoir besoin de nouvelles technologies telles que celles qui ont déjà été développées au Royaume Uni”. Depuis février des étudiants travaillent dans ce centre des technologies des énergies renouvelables. Le bâtiment est un exemple pour la gestion de l‘énergie dans la construction industrielle, le gouvernement, l’industrie de la construction, les architectes s’y intéressent. C’est un concentré de techniques de pointes pour la protection de l’environnement et pour la gestion de l‘énergie. Jo Darkwa : “Le bâtiment est constitué de deux coques. La coque intérieure est faite de béton et l’extérieure est en verre. Mais entre le béton et le verre se trouve un espace qui est utilisé pour la ventilation de l’immeuble”. Le centre produit la totalité de ses besoins énergétiques. Ses panneaux photo voltaïques fournissent de l‘énergie pour la climatisation et le système géothermique sert à la fois de source de chaleur et de froid. Toutes ces solutions font partie de l’enseignement. C’est une exemple de construction étudié à Ningbo.
Plus d'infos:

Le choix de la rédaction

Prochain article

terra-viva

Danemark : l'écovillage de Hjortshoj