DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Diplomatie et football entre la Turquie et l'Arménie

Vous lisez:

Diplomatie et football entre la Turquie et l'Arménie

Taille du texte Aa Aa

Quelques heures avant le match qui opposera les deux équipes, des dizaines de manifestants drapeaux azeris en main, ont protesté tout près du stade de Bursa dans l’ouest de la Turquie. Ils n’ont pas digéré l’accord signé samedi entre les deux pays afin de normaliser leurs relations, et le font savoir. Ils refusent que les dirigeants arméniens soient reçus sur leur sol et ce tant que le problème de l’enclave du Nagorny Karabakh ne sera pas résolu.

Pendant ce temps le président arménien Serge Sarkissian arrivait en Turquie. Il a entamé sa visite en rencontrant son homologue Abdullah Gül. Les deux hommes devraient dîner puis se rendront au stade Atatürk pour assister au match à 20h. Un match évidemment placé sous haute surveillance Trois mille policiers seront déployés aux abords du stade, et la majorité des places seront occupées par des invités, des militaires des policiers ainsi que les familles des joueurs afin de prévenir tout débordement. Certains supporters ont pourtant promis de sortir des drapeaux azeris pendant les hymnes.