DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'industrie automobile européenne inquiète

Vous lisez:

L'industrie automobile européenne inquiète

Taille du texte Aa Aa

L’industrie automobile européenne voit rouge après l’accord de libre-échange passé entre la Commission européenne et la Corée du Sud. Un accord qui va encourager les importations à prix déloyaux, s’inquiètent les constructeurs. Leurs concurrents coréens se font en effet rembourser par l’Etat les droits d’importation lorsqu’ils font venir des matériaux de l‘étranger pour fabriquer des voitures destinées à l’exportation.

Alors qu’elle paraphait l’accord avec son homologue coréen, la commissaire en charge du Commerce Catherine Ashton s’est voulue rassurante. Elle a cité deux clauses censées éviter les déséquilibres. Mais l’industrie européenne ne croit pas à leur efficacité et redoute une déferlante de voitures coréennes fabriquées avec des pièces chinoises bon marché. Pour entrer en vigueur, cet accord doit encore être ratifié par tous les Etats membres ainsi que le Parlement européen. Les constructeurs européens n’ont donc pas dit leur dernier mot.