DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Opel : signature de la vente reportée

Vous lisez:

Opel : signature de la vente reportée

Taille du texte Aa Aa

La vente d’Opel à Magna prend du retard. Prévue ce jeudi, la signature de l’accord de cession du constructeur automobile allemand pourrait être reportée de 24 à 48 heures.

L‘équipementier canadien et son partenaire russe, la banque Sberbank s’apprêtent à acquérir 55% des activités européennes d’Opel/Vauxhall. L’américain General Motors conservera 35 % du capital, les 10% restants étant réservés aux salariés. Mais voilà, ni les négociations avec les syndicats, ni celles entre pays européens ne seraient bouclées. L’Allemagne ne veut pas financer seule l’aide publique de 4,5 milliards d’euros qu’elle a promise à Magna. Or, les autres pays européens concernés, Belgique, Pologne, Grande-Bretagne et Espagne, exigent des garanties sur l’emploi. Le repreneur entend supprimer 10 500 des 50 000 emplois assurés par Opel en Europe – pour moitié en Allemagne. Les syndicats tentent de limiter les licenciements secs et les fermetures d’usine, moyennant des accords sur des baisses de salaires.