DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

UE : V.Klaus persiste et ne signe toujours pas

Vous lisez:

UE : V.Klaus persiste et ne signe toujours pas

Taille du texte Aa Aa

Vaclav Klaus ne se laisse pas impressionner. 24h après la mise en demeure adressée par José Manuel Barroso, le président tchèque persiste mais ne signe toujours pas. Après le “oui” irlandais et la signature polonaise, Vaclav Klaus est bien le dernier rempart à l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne.

Lors d’un déplacement à Moscou, il a renouvelé ses craintes, estimant que le traité risquait “d’entraîner un approfondissement de l’intégration de l’Union européenne”. “L’idée que je puisse oublier mes objections est mal fondée”, a-t-il ajouté. Le gouvernement tchèque a signé le traité, les deux chambres du parlement l’ont ratifié, il ne manque donc plus que la signature du chef de l’Etat. Un ultime paraphe que Vaclav Klaus entend bien monnayer : il veut notamment obtenir une dérogation à la Charte des droits fondamentaux européens. Le but : empêcher des descendants d’Allemands des Sudètes de demander réparation pour l’expropriation de leurs ailleux après la Seconde guerre mondiale. Il attend aussi que la Cour constitutionnelle tchèque examine un recours déposé contre le texte, ce qui ne devrait pas avoir lieu avant le 27 octobre.