DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Geert Wilders exporte à Londres ses thèses anti-islam

Vous lisez:

Geert Wilders exporte à Londres ses thèses anti-islam

Taille du texte Aa Aa

Geert Wilders n’a pas perdu de temps. Trois jours après qu’un tribunal londonien a levé son interdiction de séjour sur le sol britannique, le très controversé député néerlandais d’extrême-droite s’est empressé de faire usage de ce droit retrouvé pour une visite éclair au Royaume-Uni.

“Etre ici aujourd’hui, au Royaume-Uni, est une victoire. Ce n’est pas tant une victoire pour moi, je ne suis pas si important, mais c’est une victoire pour la liberté d’expression”, a-t-il lancé. Il n’a pas perdu de temps non plus pour faire usage de cet autre droit en défendant ses thèses anti-islam très controversées: “J’ai un problème avec l’idéologie de l’islam, la culture islamique, parce que je crois que plus on a d’islam dans nos sociétés libres, moins on est libres”. D’un extrémisme à l’autre. Face au Parlement où se tenait cette conférence de presse, une quarantaine d’islamistes ont protesté contre cette visite, chantant “Wilders va en enfer”, “La charia pour le Royaume Uni”, ou encore “Liberté va en enfer”.