DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La présidence du Conseil européen s'éloigne pour Tony Blair

Vous lisez:

La présidence du Conseil européen s'éloigne pour Tony Blair

Taille du texte Aa Aa

De favori l’ancien Premier ministre Britannique est relégué au rang d’outsider. Le nom de Tony Blair divise les 27 et ses soutiens passés se font plus discrets.

L’ancien Premier ministre Britannique était pressenti pour être le premier à occuper un poste qui ne sera créé qu’après la ratification du Traité de Lisbonne. Pour ses défenseurs, il faut qu’une personnalité connue occupe cette fonction pour lui donner du poids. ‘‘Tony Blair est à coup sûr un leader crédible et charismatique, affirme Franco Frattini, le ministre italien des Affaires étrangères. Nous allons devoir trouver un large consensus autour de lui en dépassant les résistances de plusieurs pays. Il paraît clair que nous devons trouver un président qui rassemble et nous pensons que cette candidature mérite qu’on s’y investisse.’‘ Un consensus entamé par l’engagement de Tony Blair en Irak qui avait coupé en deux l’Union européenne. Plusieurs Etats pensent également que le président devra être issu d’un pays pleinement impliqué dans les affaires des 27. Et Londres, extérieure à l’Eurozone et à l’espace Shengen, ne correspond pas au profil. ‘‘Pour l’instant nous ne pouvons pas trancher ce sujet, car il n’y a pas de réelles propositions pour le poste de président du Conseil européen, estime de son côté Michael Spindelegger, le chef de la diplomatie autrichienne. Il y a bien sûr de nombreuses possibilités et beaucoup de noms envisageables. Mais ce n’est pas le moment de décider.’‘ Dans l’immédiat les spéculations sont suspendues à la décision de la République tchèque. Qui n’a toujours pas dit ‘‘Oui’‘ le Traité de Lisbonne. Or, sans sa signature, le Conseil européen ne pourra pas voir le jour. ‘‘Je presse la République tchèque pour qu’elle trouve une solution à ce problème, conclut Jose Manuel Barroso, le président de la commission européenne. Nous pourrons ainsi faire aboutir le processus et retourner à notre travail.’‘