DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les anti-IVG envahissent Madrid

Vous lisez:

Les anti-IVG envahissent Madrid

Taille du texte Aa Aa

C’est derrière une immense banderole où il est écrit “chaque vie compte” que des dizaines de milliers de personnes ont défilé dans le centre de la capitale espagnole. Elles étaient un million selon les organisateurs. Elles ont répondu à l’appel de plusieurs dizaines d’associations conservatrices, soutenues par la droite et l’Eglise, pour dénoncer le projet de loi socialiste sur l’avortement et la pratique même de l’IVG.

Le projet de loi prévoit que les femmes puissent avorter librement dans un délai de 14 semaines. Et qu‘à partir de 16 ans, une adolescente puisse avorter sans en avertir ses parents. Inadmissible pour certaines : “Oui, les femmes ont le droit de choisir, mais seulement pour leur propre corps, pas quand il est question d’une autre vie.” “Le gouvernement veut nous vendre l’idée qu’il n’est question que de la femme et de son droit de choisir, que c’est un progrès. Mais tuer un bébé sans défense ne deviendra jamais un droit.” La nouvelle loi servirait pourtant à mieux encadrer la pratique de l’avortement. La loi actuelle, qui date de 1985, rend l’avortement possible jusqu‘à 12 semaines en cas de viol, jusqu‘à 22 semaines en cas de alformation du foetus. Et il n’y a pas de limite, si la grossesse représente un danger physique ou psychique pour la mère.