DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Pojet d'accord de l'AIEA : verdict vendredi

Vous lisez:

Pojet d'accord de l'AIEA : verdict vendredi

Taille du texte Aa Aa

Un pas de plus dans les pourparlers à Vienne sur le nucléaire iranien. Le directeur de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique a soumis un projet d’accord aux négociateurs américains, iraniens, français et russes.Il prévoit l’enrichissement à l‘étranger d’une partie de l’uranium iranien.

“J’espère vraiment que tout le monde se rend bien compte de la vue d’ensemble, que cet accord pourrait ouvrir la voie à une normalisation complète des relations entre l’Iran et la communauté internationale”, a déclaré Mohamed ElBaradei. L’Iran a déjà enrichi de l’uranium, et ce malgré les sanctions des Nations unies. L’accord prévoit donc que Téhéran exporte vers la Russie ces stocks enrichis à 3,5%. Moscou se chargera ensuite de les enrichir à près de 20%. Un taux suffisant pour permettre aux Français de les transformer en combustible. Ces nouveaux coeurs nucléaires pourront finalement retrouver le chemin de l’Iran. Ils seront traités au sein d’un réacteur nucléaire de recherche, près de Téhéran, à des fins médicales. Autre disposition de cet accord : la quantité d’uranium exportée. Ainsi l’Iran devra se séparer d’au moins 75% de ses stocks enrichis. Une manière pour les négociateurs occidentaux de s’assurer que la République islamique ne dispose jamais des deux tonnes nécessaires à la construction d’une bombe atomique. Les capitales ont jusqu‘à vendredi pour donner leur réponse. Paris serait prêt à dire oui. Du côté de Téhéran, rien n’est fait, les Iraniens voulant transformer eux-mêmes l’uranium en combustible.