DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La guerre des bandes hors de contrôle à Copenhague

Vous lisez:

La guerre des bandes hors de contrôle à Copenhague

Taille du texte Aa Aa

Depuis août 2008, la capitale danoise est le théâtre de réglements de compte en série entre deux bandes rivales. L’une est composée d’immigrés, l’autre, les Hell’s Angels, de motards. L’un d’eux a été blessé par balles en début de semaine alors qu’il dinait dans un restaurant.

Depuis plus d’un an, 109 fusillades ont eu lieu à Copenhague, faisant 6 morts et 59 blessés. 40 individus ont été condamnés pour meurtre ou tentative de meurtre. Cette guerre quotidienne semble avoir pour but de contrôler le marché de la drogue et de laver l’honneur des membres de ces bandes. Le Premier ministre danois a donc pris la parole, estimant qu’elles “se battaient, certes, pour des valeurs, mais des valeurs bien loin de celles que les Danois défendent.” Personnage-clé dans ce conflit urbain : Brian Sandberg, l’un des chefs des Hell’s Angels. C’est bien lui qui était visé lors des dernières fusillades. La population, elle, est sur ses gardes, particulièrement dans les quartiers huppés de Copenhague. 82% des Danois pensent que la police est incapable de mettre fin au conflit.