DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Taser reconnaît des risques cardiaques potentiels

Vous lisez:

Taser reconnaît des risques cardiaques potentiels

Taille du texte Aa Aa

Pour la première fois, Taser admet des risques potentiels lors de l’utilisation de ses pistolets à décharge électrique. La firme américaine, maintes fois critiquée pour le danger de ses armes, reconnaît que l’impulsion délivrée par le Taser peut provoquer un risque cardiaque extrêmement faible. Elle conseille aux forces de l’ordre qui l’utilisent pour neutraliser un suspect, de ne pas viser le thorax, mais le bas de l’abdomen. Une prise de position jugée cynique par les détracteurs du taser.

Beaucoup ont été poursuivis en diffamation par l’entreprise pour avoir affirmé que ce pistolet avait provoqué des décès aux Etats-Unis. D’après Amnesty international, de 2001 à fin 2008, 351 personnes ont trouvé la mort après avoir été visé par un Taser et avoir reçu une décharge de 50.000 volts. Le fabricant affirme avoir vendu 400.000 exemplaires de ses pistolets en Amérique du Nord, en Grande-Bretagne et en France. Il présente le taser comme une alternative, moins dangereuse, aux armes à feu.