DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fallait-il ou non donner la parole au chef de l'extrême droite britannique ?

Vous lisez:

Fallait-il ou non donner la parole au chef de l'extrême droite britannique ?

Taille du texte Aa Aa

Nick Griffin était l’invité d’un débat ce jeudi soir, sur la BBC. Des centaines de manifestants ont dénoncé cette invitation. Certains ont réussi à pénétrer dans les locaux de la chaîne publique. Le service d’ordre les a évacué.

A l’extérieur, la police était déployée pour contenir les militants anti-extrême droite. Six personnes ont été arrêtées. C’est la première fois que le leader du BNP, formation d’extrême droite, était invité sur le plateau de la télévision publique. L’occasion pour lui de répondre à ses détracteurs. Il affirme que son père a été dans la Royal Air Force durant la Seconde Guerre mondiale. “Je ne suis pas un nazi, dit-il. Je ne l’ai jamais été.” Ses propos et ses idées ont suscité de vives réactions au sein-même du public. “Vos idées empoisonnent les esprit des Britanniques”, lance ce jeune homme, qui ajoute : “Pour la majorité des gens, ce que vous représentez est totalement répugnant !” Le British National Party (BNP) réclame l’arrêt de l’immigration et le retrait de la Grande-Bretagne de l’Union européenne. Il a décroché deux sièges d’eurodéputés en juin dernier. Et il espère bien faire une perçée lors des législatives prévues l’an prochain.