DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'OTAN décidée à revoir sa stratégie en Afghanistan

Vous lisez:

L'OTAN décidée à revoir sa stratégie en Afghanistan

Taille du texte Aa Aa

Protéger les civils en priorité et former une armée et un police afghanes aptes à prendre le relais : ce sont les recommandations du général McChrystal, le commandant en chef de la force internationale en Afghanistan. Réunis en Slovaquie, les ministres de la Défense de l’OTAN ont accepté le principe. Faut-il y voir un début de désengagement des alliés en Afghanistan ? La réponse du secrétaire général de l’OTAN :

“Nous n’avons pas décidé de commencer à passer la main, les conditions ne pas encore réunies. Les forces de sécurité afghanes ne sont pas encore suffisamment solides et je dois aussi souligner que la transition, lorsqu’elle se fera, ne signifiera pas pour autant que les forces de l’OTAN partiront.” Le rapport McChrystal réclame d’ailleurs des renforts. Mais les partenaires des Etats-Unis ne décideront rien tant que l’administration Obama n’aura pas elle-même tranché. S’il faut des équipes, c’est aussi pour former, car à terme, l‘émancipation de la sécurité afghane est indispensable. Anders Fogh Rasmussen d‘évoquer l’argument financier : “Cela coûte environ 50 fois plus de maintenir un soldat de l’OTAN en Afghanistan que de soutenir un soldat afghan.” La chasse aux talibans n’est pas terminée pour autant, les alliés en faisant un enjeu de la lutte anti-terroriste sur le plan mondial. L’OTAN a aujourd’hui plus de 100.000 hommes dans le pays. Prochaine réunion décisive, début décembre. Les pays membres pourraient alors trancher la question des renforts.