DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le nouveau gouvernement de coalition allemand sur les rails

Vous lisez:

Le nouveau gouvernement de coalition allemand sur les rails

Taille du texte Aa Aa

La chancelière Angela Merkel a conclu un accord de cabinet avec ses deux alliés, la CSU emmenée par son chef Horst Zeehofer et les libéraux du FDP dirigé par Guido Westerwelle. Ce dernier a fortement pesé pour que l’Allemagne réduise ses prélèvements obligatoires afin de redonner du pouvoir d’achat : “Nous voulons baisser la pression fiscale sur les familles et nous allons commencer dès le 1er janvier. Nous voulons une grande réforme des impôts, et nous serons heureux de le faire pas à pas”.

Ce programme de gouvernement était très attendu depuis le scrutin du 27 septembre dernier qui a permis à Angela Merkel de décrocher un second mandat et de mettre fin à la grande coalition avec les sociaux-démocrates du SPD. La forte poussée des Libéraux leur a toutefois donné du poids pour négocier les portefeuilles. Guido Westerwelle devient ainsi vice-chancelier et chef de la diplomatie. Philipp Rösler, benjamin du nouveau cabinet à 36 ans, prend en charge l‘épineux dossier de la Santé. Surprise aux finances avec l’arrivée du vétéran des années Kohl, Wolfgang Schäuble qui quitte du coup l’Intérieur pour un poste très exposé en temps de crise. Autre changement, le transfert du bavarois Zu Guttenberg qui passe de l’Economie à la Défense avec la tâche de réduire la durée du service militaire à 6 mois dès 2011. A noter aussi, la désignation du chrétien-démocrate Günther Oettinger comme prochain commissaire européen en lieu et place du SPD Günther Verheugen. Ces nominations ne plaisent pas à tout le monde visiblement. Plusieurs centaines de personnes ont dénoncé le futur programme du cabinet notamment les réformes prévues dans la législation du travail en manifestant dans les rues de Berlin ce samedi.