DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les inspecteurs de l'AIEA en Iran pour visiter Qom

Vous lisez:

Les inspecteurs de l'AIEA en Iran pour visiter Qom

Taille du texte Aa Aa

Les suites du dossier nucléaire iranien. En attendant la réponse de l’Iran sur son projet d’accord, l’AIEA continue son travail d‘évaluation. Les inspecteurs de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique sont arrivés à Téhéran. Une visite prévue depuis le début du mois, ils vont inspecter le dernier site nucléaire iranien connu, dont l’existence n’a été révélée que fin septembre.

Situé près de la ville sainte de Qom, il pourrait accueillir 3000 centrifugeuses d’enrichissement d’uranium. Car l’Iran semble bien décidé à continuer son programme d’enrichissement, malgré les sanctions internationales. L’objectif est civil, affirment les autorités, pour la recherche médicale. Et pour cela, Téhéran a besoin de transformer son uranium enrichi en combustible. A Vienne, l’AIEA a donc proposé que le processus se déroule à l‘étranger, via la Russie et la France. Un accord validé par Moscou, Paris et Washington, mais qui attend toujours la signature de l’Iran. La république islamique devrait donner sa réponse en milieu de semaine, mais les voyants ne sont pas au vert. Hier le président du parlement iranien a estimé que l’occident cherchait “à tromper son pays” avec ce projet.