DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Allemagne : votes et critiques du programme de la nouvelle coalition

Vous lisez:

Allemagne : votes et critiques du programme de la nouvelle coalition

Taille du texte Aa Aa

En Allemagne, le parti libéral, le FDP, a voté hier en faveur de l’accord de coalition conclu avec les conservateurs de la CDU et de la CSU. Un programmé publié la veille et qui a suscité beaucoup de critiques. Guido Westerwelle, le leader du FDP, deviendra ministre des Affaires étrangères et vice-chancelier, une fois que le nouveau gouvernement aura prêté serment mercredi. “Celui qui dit que notre politique est frileuse sur le plan social, est d’une stupidité irrécupérable, a-t-il jugé.

Le parti de la chancelière allemande, la CDU et son petit frère bavarois CSU voteront à leur tour l’accord de coalition. Merkel et ses alliés ont promis 24 milliards d’euros d’allègements fiscaux. Une baisse qui ira de pair avec un nouvel endettement. Pour le magazine Der Spiegel, ces promesses sont un départ “mauvais” et “aventureux” pour la nouvelle coalition. Des verts, en passant par la Confédération syndicale allemande aux sociaux démocrates, on dénonce un plan “impossible à financer” et “anti-social” alors que les milieux économiques l’ont salué, dans l’ensemble. En soutenant ouvertement la culture par le groupe allemand BASF d’une pomme de terre transgénique, la nouvelle coalition a fait bondir des écologistes. L’un d’eux a estimé que ce soutien montrait “comment la branche biotechnique avait mené par le bout du nez les auteurs de l’accord de gouvernement”.