DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les forces de sécurité mises en cause après le double attentat de Bagdad

Vous lisez:

Les forces de sécurité mises en cause après le double attentat de Bagdad

Taille du texte Aa Aa

Le carnage de dimanche à Bagdad jette le doute sur les capacités des autorités et des forces de l’ordre irakiennes à assurer la sécurité dans le coeur des villes. Le bilan du double attentat n’a pas cessé de s’alourdir: au moins 155 morts désormais, et plus de 500 blessés. La Défense civile fouille toujours les décombres et retrouve encore des corps. Le gouverneur de Bagdad souligne les négligences, notamment qu’un camion, qui était piégé, puisse entrer en ville alors que c’est interdit.

Des barrages ont été mis en place lundi pour laisser les premières funérailles des victimes se dérouler tranquillement. “Je connaissais une famille, un homme, sa femme et son frère, qui ont été tués ensemble, témoigne un habitant de Bagdad. Ce sont les pauvres gens qui payent alors que les politiques se battent pour le pouvoir. Après sept ans de guerre en Irak, la population est amère. Elle aura l’occasion de juger ses dirigeants en janvier pour les législatives.