DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La Cour constitutionnelle tchèque donnera probablement sa décision sur la validité du traité de Lisbonne mardi prochain

Vous lisez:

La Cour constitutionnelle tchèque donnera probablement sa décision sur la validité du traité de Lisbonne mardi prochain

Taille du texte Aa Aa

Les juges ont ajourné leur débat d’une semaine. Ils diront le 3 novembre si le traité est compatible avec la loi fondamentale du pays. Le recours a été présenté par un groupe de sénateurs eurosceptiques sous l’impulsion du président Vaclav Klaus.

Le ministre tchèque des affaires étrangères a réagi depuis Luxembourg. Il se veut philoshophe. “Il ne s’agit pas dit-il de la première crise dans l’histoire de l’Union européenne et ce n’est pas la République Tchèque qui est en cause. Et ça ne sera pas non plus la dernière crise de l’Union !” Vaclav Klaus est le dernier dirigeant des 27 pays de l’UE qui n’a pas encore signé le traité de Lisbonne. Un Traité déjà ratifié par les 26 autres états membres et approuvé par les deux chambres du Parlement tchèque. Ce traité doit en principe permettre à l’Union de fonctionner de manière plus efficace. Vaclav Klaus a également suspendu sa signature à une décision sur une dérogation qui concerne la Charte des droits fondamentaux, document qui est en annexe du traité.