DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les Nénètses menacés par l'appât du gaz

Vous lisez:

Les Nénètses menacés par l'appât du gaz

Taille du texte Aa Aa

Depuis presque 1000 ans, ce peuple nomade a réussi à préserver son mode de vie. Mais aujourd’hui, les Nénètses, une tribu du nord de la Russie, pourrait bien disparaitre, victime de l’industrialisation massive des producteurs de gaz. Car sous leurs pieds, il y a de quoi chauffer la planète pendant 5 ans.

“Le lichen est moins dense, explique Vladimir sur son traineau tiré par des rennes, c’est la première chose qu’on a remarqué, les rennes s’affaiblissent. Avant ils étaient en bonne santé, je pense que c’est parce que la terre perd de sa force.” Le mois dernier, les Nénètses ont vu s’ouvrir une nouvelle voie ferrée, sa construction a fragilisé la faune et la flore. Elle permettra de rejoindre le plus grand champ gazier de Russie, dans la péninsule de Yamal. Yamal, le “bout du monde” dans la langue nénètse. Le combustible fournira le pipeline de Nord Stream qui doit rejoindre l’Allemagne en 2012. “Je veux que mes petits enfants puissent vivre sur cette terre avec sa beauté préservée, soupire Valentina en entretenant son feu. J’espère que Gazprom ne nous chassera pas”. Mais quel sera le poids de 42 000 Nénètses, face à la richesse enfouie dans leur sol et les convoitises qu’elle engendre ?